Le bazar de thandie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bazar de thandie.

Message  thandie le Sam 19 Avr - 18:45

Le bazar, parce que c’est le bazar dans ma tête et autour de moi.
J’ai plusieurs projets d’écriture en standby, certains récents, d’autres plus anciens. Ces derniers temps, je me suis consacrée à la poésie (vers libres) et aux textes de slam. Ces deux formats courts me permettent d’exprimer sur le vif mes émotions. L’inspiration peut venir de tout et n’importe quoi, mais j’ai des thèmes récurrents. Ecrire ces textes courts est devenue une forme de thérapie. En 2009, j’ai commencé à écrire Confessions of A Skinny Bitch, un recueil de poèmes confessions personnelles en anglais. J’ai abandonné ce projet lorsqu’écrire ces textes est devenu trop douloureux. Depuis, j’ai perdu l’habitude d’écrire en anglais.

Sinon, j’ai, entre eux, trois histoires (hors Skin Thin ) qui me tiennent à cœur.

Manhattana (ou bien Cadence et décadences, j’hésite; en standby) que certains ont connu sous le titre The Art of Attraction. Il s’agit d’une histoire dramatique qui se déroule dans la haute société new yorkaise. A l’origine, elle se centrait sur cinq personnages, et s'il s'agissait plus d'un thriller érotique. Avec le temps, j’ai décidé de la narrer du point de vue de deux jeunes femmes, à la première personne et de laisser le côté thriller érotique de côté.

Jennifer Deschanel Hirsh est journaliste culturelle pour New York Magazine. Petite fille d’Yvaine Rubin Hirsh, redoutable femme d’affaires et célèbre styliste, Jennifer a souffert de l’absence d’un père que les milliards n’ont pu compenser. Constance Zilberschalg n’a pas connu son père. Mannequin has been obsédée par le luxe et l’argent qu’elle n’a pas eu dans son enfance, ses excès et ses frasques ont détruits sa carrière que l’on disait prometteuse. Le chemin de nos héroïnes va se croiser grâce à un homme.

Teaser.

L’ homme se berce d’illusions
Il s'enivre de passions
Euphorique, il vacille de plaisir
La luxure le fait jouir
Dans le froncement des draps.
Poursuivit par ses démons
Il perd toute raison
Rongé par l'amertume
Ses rêves se consument et
Incompris solitaire
Dans sa tour d’ivoire il se terre.
Égoïste de nature
Il raffole de luxure
Par la débauché excité
Sa vie n’est que frivolités
Pourtant toutes ses frasques
Ne sont qu’un joli masque.
Manipulateur né
Une imagination toute distillée
Par la chair lui est insufflée
Frustré de fantaisies
Le voilà qui s’ennuis
Mais est ce son destin?


The Cure (ou Pur sang, titre français provisoire; en standby) récit fantastique (à la troisième personne) dont l’action se déroule à la Nouvelle Orléans. Mortels et vampires vivent ensemble dans un monde plus ou moins tolérant. Lorsqu’un tueur en série qui mord ses victimes dans le cou et les vide de leur sang sévit en ville, Nomanzeke, un vampire métis de 160 ans et chanteur connu dans la région, est forcé de collaborer avec la police. En effet, cette dernière menace de révéler le lourd secret qu'il cache s'il refuse de collaborer. Nomanzeke fait équipe avec Sian Ryan, une inspectrice tête brûlée au fort caractère. J’ai écrit le premier chapitre en anglais, et l'écriture du second(en anglais aussi) est en hiatus. Je compte reprendre l’écriture de l’histoire en français. Je fais également beaucoup de lectures historiques (autobiographies d’esclaves) pour construire le passé de Nomanzeke qui est très riche.

Liens (ou Tisserandes ou Magination; en cours d'écriture) thriller psychologique avec des éléments fantastiques. Le récit est narré à la première personne et du point de vue de deux héroïnes.

Adele, une thésarde en littérature française vient d’un milieu bourgeois. De nature réservée, cette jeune fille modèle cache sous ses airs affectés une toute autre personnalité. Solange, une serveuse métisse et écrivaine torturée a longtemps vécu en marge de la société. Endurcie par son passée, elle est irascible et parle cash. La rencontre de ces opposés va bouleverser leur existence. Mais tout cela est-il le fruit du hasard ou bien était-ce écrit ?
J’ai déjà écrit deux chapitres (du point de vue de Solange) et le troisième (du point de vue d’Adele) est cours d’écriture. J’ai entamé l’écriture d’un chapitre expérimental du point de vue de Solange). Pour écrire ce dernier, j’ai réécris le chapitre un en suivant la contrainte oulipienne de la Chimère. Je prévois également l’écriture d’un chapitre épistolaire. Il m’a fallu du temps pour trouver une intrigue qui tienne la route, et maintenant que c’est fait, le schéma narratif me donne du fil à retordre. Je me renseigne beaucoup sur les codes du thriller psychologique, un genre que j'adore mais qui n'est pas facile à exploiter. La narration à la première personne me donne aussi du fil à retordre. D'une part, je veux que mes personnages narrent l'histoire comme ils parlent. D'autre part, j'ai peur qu'ils deviennent aussi lourds qu'Anastasia dans Cinquante Nuance de Grey. Je veux expérimenter beaucoup de choses au niveau écriture avec cette histoire, je veux m'amuser avec les mots.

Extrait.

Je quitte mon calepin et croise une corbeille de fruits qui dévore la jambe d’une silhouette à poil. Goodbye Columbus me saute en pleine figure et les souvenirs d’une lecture insipide reviennent par rafales. Je m’éclairci la gorge pour attirer l’attention du client. Inefficace, faut croire que Philip Roth a des lecteurs.

- J’n’ai jamais lu un bouquin aussi nul.

Mon déplaisir s’abaisse et dévoile une chevelure blonde. Mon client est une cliente, elle plisse ses billes bleues et me fixe, abasourdie.

- Excusez moi?!

- Vous perdez votre temps.

- Mais je suis libre d’occuper mon temps comme je veux.

Je hoche la tête avec un sourire en coin.

- Alors vous prendrez quoi?

- La liberté n’a pas de prix…surtout ici.

- C’est à l’Université universelle qu’ils vous apprennent ça?

Elle me dévisage interloquée.

- C’est écrit sur votre bouquin.

Mon stylo pointe le nom de la fac. Elle fait glisser le signet sur la page qu’elle lisait aussitôt puis, Philip Roth se rétame sur la table du bistrot.

- Jusqu’à preuve du contraire vous êtes là pour servir les clients.

- Ca m’apprendra à vouloir être drôle.

- Je croyais que les serveuses étaient toujours mal lunées.

- Seulement sous les coups de dix-huit heures.

Elle esquisse un sourire, le clocher de l’église sonne dix-huit heures. Vive mon sens de la répartie!

- Alors, qu’est-ce que je vous sers?

- Je n’ai même pas droit à un air renfrogné?

- Si vous voulez me pousser à bout….

Je fronce les sourcils.

- Il vous reste de la tarte aux prunes?


_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Justdream le Sam 19 Avr - 18:53

Tu as pas mal de projets en route dont un qui m'attire particulièrement : The cure ! Fantastique avec des vampires, tout ce que j'aime  Very Happy 
C'est très varié en tout cas !

Tu écrivais en anglais !! Waouh ! C'est incroyable ! Je suis admirative, vraiment...
avatar
Justdream
Auteur dans la lune

Messages : 21
Date d'inscription : 10/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  thandie le Sam 19 Avr - 19:59

Amie des vampires, dans mes bras  Very Happy ! Quand je dis que j'écrivais en anglais, ce n'est rien d'exceptionnel, c'est bourré de fautes et puis mon écriture était plus limitée qu'en français. Merci de ton passage Justdream  Wink .

_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Plûme à la Pistache le Sam 19 Avr - 20:25

C'est intéressant que tes projets soient aussi divers. Tes thèmes, lieux, jusqu'au genres, tout semble vraiment assez différent dans chaque. C'est audacieux, je trouve.

En revanche, par deux fois tu utilises deux héroïnes en première personne. C'est un choix assez particulier, et ça m'intrigue. Ça t'es venu d'où ? C'est juste parce que tu aimes bien mêler les points de vue ? Mais alors pourquoi pas un peu de masculin ? x)

Par ailleurs, je suis hyper curieuse de savoir comment s'est passé ton expérience d'écrire dans une autre langue que le français. Perso j'écris le premier jet de mes dialogues en anglais, et après je repasse dessus en complétant et en traduisant en français. Mais du coup je me suis posé la question à plusieurs reprises de me lancer dans l'écriture de quelque chose entièrement dans la langue de Shakespeare, mais j'ose pas trop. Visiblement tu as arrêté. C'est simplement parce que tu trouvais ça difficile ou il y a autre chose ?
avatar
Plûme à la Pistache
Plume de l'espace

Messages : 253
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 25
Localisation : lost in translation

Voir le profil de l'utilisateur http://dropitlikeitscold.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Miggy R. le Sam 19 Avr - 20:38

I missed Nomanzeke and Manhattana.  Very Happy 
avatar
Miggy R.
Écrivain intergalactique

Messages : 1030
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://miggyrow.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  thandie le Sam 19 Avr - 21:10

Plûme à la Pistache a écrit:En revanche, par deux fois tu utilises deux héroïnes en première personne. C'est un choix assez particulier, et ça m'intrigue. Ça t'es venu d'où ? C'est juste parce que tu aimes bien mêler les points de vue ? Mais alors pourquoi pas un peu de masculin ? x)

J'ai déjà écris des scènes à la première personne avec des personnages masculins. Une fois, j'ai fait lire l'une de ces scènes à un homme et il n'a pas trouvé les propos du personnage crédible pour un mec, il y avait trop de sensibilité, et il avait raison. A l'époque, ça ne m'a pas dissuader de continuer à écrire de ce point vu. Cependant, au fil du temps je me suis rendue compte que j'étais moins à l'aise à la première personne avec des personnages masculins qu'à la troisième personne. En mettant dans la peu d'un "je" masculin, ma tendance à être sensible, contemplative ne rendrait pas le personnage crédible.
J'ai commencé à écrire à la première des poèmes, textes de slam en anglais et a ça a déteint sur mon écriture en français. Dans l'écriture à la troisième personne, j'ai l'impression qu'il y a une sorte de détachement chez cet observateur extérieur. A l'inverse, avec le "je" le narrateur et l'auteur ne font plus qu'un, j'aime me glisser au plus près dans la peau de certains personnages féminins (en particulier lorsque je leur attribue certains de mes traits de caractère). La question du point de vue est aussi importante pour moi. A ne voit pas, A vit pas forcément une situation de la même façon que B.

Par ailleurs, je suis hyper curieuse de savoir comment s'est passé ton expérience d'écrire dans une autre langue que le français. Perso j'écris le premier jet de mes dialogues en anglais, et après je repasse dessus en complétant et en traduisant en français. Mais du coup je me suis posé la question à plusieurs reprises de me lancer dans l'écriture de quelque chose entièrement dans la langue de Shakespeare, mais j'ose pas trop. Visiblement tu as arrêté. C'est simplement parce que tu trouvais ça difficile ou il y a autre chose ?

J'ai commencé à écrire tardivement en anglais (2008) alors que j'étudiais cette langue à la fac. Au départ, j'utilisais l'écriture dans une autre langue comme une thérapie, c'était la langue dans laquelle je me livrais. Aujourd'hui, j'ai décidé de le faire en français. J'ai abandonné par manque de temps et puis parce qu'en essayant de m'y remettre, j'ai constaté que j'avais perdu mes automatismes. Au temps pour les textes courts l'écriture était facile, mais quand je me suis lancée dans celle de The Cure tout s'est compliqué. J'avais  parfois dans la tête une phrase toute faite en français et j'avais du mal à traduire l'idée en anglais. Je travaillais avec un dictionnaire sous la main, et chercher des mots trop souvent ça peut casser le rythme. Lorsque j'ai commencé à écrire The Cure, je trouvais ça nul et jusqu'à maintenant je trouve que certains passages ont besoin d'améliorations. Tu as peur de te lancer, et moi aussi j'avais peur. C'est normal, ce n'est pas notre langue maternelle. Il ne faut pas partir avec l'idée de "ça à l'air trop dur donc...". Il faut aborder ça comme quelque chose de fun, un défi qu'on se lance à soi même. Et si on fait des fautes? Et alors, l'erreur est humaine, et c'est en faisant des erreurs qu'on apprend. Une fois qu'on est bien dedans et qu'on a pris l'habitude d'écrire en anglais, on se sent à l'aise (pour ma part en tout cas). N'hésite pas à te lancer Plûme, et si tu as d'autres questions je suis là. Mig écris en anglais (depuis plus longtemps) peut être qu'elle a un autre point de vue sur la chose.

Edit: Nomanzeke, le crush de Mig  Very Happy .

_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Mr Ious le Sam 19 Avr - 23:24

Très intéressant tout ça !

Les projets que tu as mis en lumière m'ont l'air sympathiques et variés.
J'espère pouvoir les lire un jour et découvrir la suite de Skin Thin que j'avais aimé.

_________________
avatar
Mr Ious
Météore de la mort

Messages : 6939
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Localisation : Riverdale/Boston/Mill Creek

Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/curious-things/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Lyn le Lun 21 Avr - 12:30

Miam, de la lecture en anglais *_* et fantastique en plus  
Je me laisserais tenter sans aucun souci  Very Happy
avatar
Lyn
Scribouillard au ras des pâquerettes

Messages : 13
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 35
Localisation : Rhône

Voir le profil de l'utilisateur http://titelylou.wix.com/imagilyn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  thandie le Mar 22 Avr - 0:16

Merci pour vos commentaires Plûme, Guigui et Lyn  Wink. Oui, je n'aime pas me cantonner à un seul genre.
En parlant de Skin Thin, j'ai profité de ce long week end pour reprendre l'écriture d'une scène de l'épisode deux sur laquelle je bloquais. C'est une minuscule avancée, et je ne suis pas tout à faite satisfaite de mon jet. Je vais retravailler certaines parties. Sinon, je ne sais pas quand j'aurais le temps de me replonger dans l'écriture de cet épisode.

_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Justdream le Mer 23 Avr - 9:24

Je reviens sur le fait d'écrire au "je" pour un point de vue masculin, car c'est un point qui attise ma curiosité. J'aimerais bien tenter de le faire avec pourquoi pas une troisième personne pour parvenir à me détacher du personnage. Parce que tu soulèves quelque chose d'important : la crédibilité. Mais, comme je suis un véritable bisounours, je ne sais pas si je parviendrais à rentrer suffisamment dans la tête d'un homme pour retranscrire ses éventuelles pensées...
Depuis, tu as réussi à travailler ton personnage pour qu'il soit crédible ?
avatar
Justdream
Auteur dans la lune

Messages : 21
Date d'inscription : 10/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  thandie le Mer 23 Avr - 16:13

Je remarque que j'ai oublié une précision qui va peut être répondre à ta question Justdream. Ecrire d'un point de vue masculin avec un "je" est délicat pour moi, mais à la troisième personne il ne l'est pas autant. Je dis ça, bien que j'ai davantage de personnages féminins dans mes histoires, et qu'il me manque sûrement un certain recul pour l'affirmer à cent pour cent.

Néanmoins, lorsque j'écris à la troisième personne, j'aime bien utiliser la focalisation interne pour entrer dans les pensées des personnages (hommes et femmes) et sonder leur émotions. Cette technique narrative est moins directe que le "je". Ce n'est pas le personnage qui s'exprime directement, mais c'est le narrateur qui va à la recherche de l'information. Le narrateur en sait autant que le personnage. Par exemple, Ricardo, l'un de mes personnages dans Skin Thin a une sex friend et c'est un homme plutôt coureur qui ne cherche pas d'attaches. Je n'hésite pas à entrer dans ses pensées si nécessaires, mais je fais en sorte de ne pas en dire trop car c'est un homme secret. J'ajoute parfois une touche d'humour pour éviter que mon côté sensible ne reprenne le dessus. Par contre, dire "je" pour ce personnage me mettrait mal à l'aise. Mon besoin d'analyser tout et tout le monde parasiterait vite ma narration (même c'est toujours le cas dans une moindre mesure). La focalisation interne est un bon compromis à tout ça. Je sélectionne ce que je veux dire en fonction de la situation et du caractère de mon personnage.

Depuis, tu as réussi à travailler ton personnage pour qu'il soit crédible ?

J'ai décidé de décrire ce personnage au travers du regard de sa copine, avec ses qualités et ses défauts. Du coup, je peux me permettre d'être une bisounours, lol!

_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Miggy R. le Jeu 24 Avr - 15:22

Thandie a écrit:Pour écrire ce dernier, j’ai réécris le chapitre un en suivant la contrainte oulipienne de la Chimère. Je prévois également l’écriture d’un chapitre épistolaire. Il m’a fallu du temps pour trouver une intrigue qui tienne la route, et maintenant que c’est fait, le schéma narratif me donne du fil à retordre. Je me renseigne beaucoup sur les codes du thriller psychologique, un genre que j'adore mais qui n'est pas facile à exploiter.

Oh ! oh ! Wow, moi, c'est sûr ça que j'ai envie de revenir, c'est pas la plus facile des contraintes à appliquer. Tu t'en sors comment? Je suis en admiration. C'est un tel défi. Tu as mis des étoiles dans mes yeux.


Je voulais aussi dire que je trouve ton style plus mûre dans le dernier extrait et ça me donne envie de dévorer la suite. C'est un changement assumé, je présume. Pour comprendre, ça fait longtemps que je te suis, Thandie, et tu sais  que des fois j'ai eu du mal à te convaincre que " less is more". Mais j'ai l'impression du coup que le titre "Skin Thin" est presque une réflexion de ce nouveau style. Mais c'est dans le dernier extrait que j'ai senti une nette différence, c'est plus aéré, c'est fluide. Du coup les petits détails sont plus apparent,  je remarque d'ailleurs que t'es doué pour les dialogues tiens! Est-ce que je me trompe?  Wink
avatar
Miggy R.
Écrivain intergalactique

Messages : 1030
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://miggyrow.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  thandie le Jeu 24 Avr - 22:46

Miggy R. a écrit:
Oh ! oh ! Wow, moi, c'est sûr ça que j'ai envie de revenir, c'est pas la plus facile des contraintes à appliquer. Tu t'en sors comment? Je suis en admiration. C'est un tel défi. Tu as mis des étoiles dans mes yeux.

Je ne sais pas si c'est la plus compliquée, mais c'est celle dont le principe me paraissait le plus simple. Ayant très peu de matière avec nombre faible de chapitres, j'ai choisis des poèmes des Fleurs du mal
comme textes cibles. Du coup, ça a donné quelque chose de bien morbide et glauque. Y'a des phrases bizarres Shocked . Cette contrainte est un casse tête, mais j'avais envie de me casser la tête, de me lancer ce défi pour voir jusqu'où je pouvais aller dans l'écriture.

C'est sûr, mon style a évolué. A l'époque où j'ai commencé à écrire Les beaux jours et Manhattan, toute phrase digne de ce nom devait se composer d'adjectifs et d'adverbes à rallonges. Je ne voyais pas combien j'étouffais l'histoire, la narration, les personnages et combien ça en devenait artificiel (quand tu me l'as sorti après la betâ lecture de Les beaux jours, ça m'a fait un choc). Il m'a fallu encore du temps pour réaliser que j'étais dans l'erreur, mais tu as été l'un des déclencheurs de cette prise de conscience  Very Happy . Ça a sûrement commencé quand j'ai écris les premières scènes de Skin Thin, pour l'instant (touchons du bois) cette manie de tout parasiter n'est pas encore revenue. Tous les auteurs devraient s'entourer de gens totalement objectifs. Concernant les dialogues, j'estime qu'ils ont autant d'importance que la narration. Bon, si tu as aimé celui là, j'ai réussi mon coup lol! Merci de ton passage.

_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Miggy R. le Ven 25 Avr - 13:50

Thandie a écrit:Cette contrainte est un casse tête, mais j'avais envie de me casser la tête, de me lancer ce défi pour voir jusqu'où je pouvais aller dans l'écriture.

Crois-moi, je te salue pour ça. J'ai hâte de voir ce que ça va donner. Je viens de me souvenir que je t'ai jamais dit à quel point j'avais trouvé ton mémoire riche et fascinant. Il m'a servi de lecture l'an dernier, où je faisais beaucoup de déplacement pro en train. Comme ça c'est dit ! Very Happy 

Je vais passer pour une folle mais j'ai toujours su qu'il se cachait des monceaux de talents sous cette couche d'adverbes et d'adjectifs comme si tu revêtais un manteau pour que l'on ne te voit pas derrière les mots. Je suis contente que tu fasses tes propres règles aujourd'hui, Thandie. C'est bien de rester à l'écoute de soi. Continue comme ça! Ramène Nomanzeke à la vie. Nos séances d'écriture me manquent. J'ai hâte de lire quand t'aura fini.
avatar
Miggy R.
Écrivain intergalactique

Messages : 1030
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://miggyrow.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  thandie le Sam 26 Avr - 17:29

Merci Mig, contente que ça t'ai plu. Pour le moment, j'ai d'autres projets un peu fou pour Lien, donc la lecture ça ne sera pas pour demain. En parlant de nos séances d'écriture, j'ai toujours le chapitre de Children of God (si je me trompe pas de titre) et si t'as d'autres chapitres je suis preneuse  Very Happy. Moi aussi ça me manque, it was the good old time!










_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bazar de thandie.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum