Les deadlines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les deadlines

Message  Mr Ious le Ven 5 Sep - 18:39

Je réfléchissais à la possibilité de m'imposer des deadlines afin de me donner un coup de pied aux fesses et je me demandais donc si cela était une bonne ou une mauvaise chose.

Selon vous , est-ce une bonne idée de mettre en place des deadlines ?
D'après vous, quels en sont les avantages et/ou les inconvénients ?
Utilisez-vous des échéances pour vos écrits ? Si oui, cela vous freine-t-il ou bien est-ce le contraire ?

_________________
avatar
Mr Ious
Météore de la mort

Messages : 6939
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Localisation : Riverdale/Boston/Mill Creek

Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/curious-things/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deadlines

Message  Plûme à la Pistache le Ven 5 Sep - 18:49

Avant toute chose, c'est bateau, mais ça dépend des gens. Certaines personnes travaillent mieux sous la pression, voire ne peuvent pas bien travailler sans, et pour d'autres c'est l'inverse, ça les bloque complètement. Il faut se connaître.

Après, même si on est bon sous la pression, je ne pense pas que ce soit forcément la peine de se la mettre partout et tout le temps. C'est un peu le coup à se placer tout(e) seul(e) en situation d'échec, dans l'éventualité où on n'arriverait pas à tenir ses propres échéances. Et là, je pense qu'on peut dire que quel que soit le profil, ça fait plus de bien que de mal...

Ceci étant dit, il existe un juste milieu entre la deadline et la désorganisation absolue : les objectifs. Je pense que ça ne peut pas être négatif de se dire que tel jour on va écrire et seulement écrire de telle heure à telle heure, ou qu'entre telle date et telle date il faut qu'on ait avancé de tant de pages, ou bien fini telle scène/chapitre/épisode.

Personnellement, je suis de ces personnes qui ont besoin de savoir ce qu'elles ont à faire, mais je suis horriblement nulle sous la pression. Enfin, non, je ne suis pas mauvaise, mais je ne prends aucun plaisir à ce que je fais, donc c'est contreproductif en ce qui concerne l'écriture. ^^

Voilà, c'était l'avis totalement inutile de Plûme. =)
avatar
Plûme à la Pistache
Plume de l'espace

Messages : 253
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 25
Localisation : lost in translation

Voir le profil de l'utilisateur http://dropitlikeitscold.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deadlines

Message  thandie le Ven 5 Sep - 22:42

Je risque de répéter ce qu'a dit Plûme. Tout dépend des personnes. C'est assez paradoxal, à la fac lorsqu'il y avait des devoirs ou des mémoires à rendre, j'arrivais à travailler sous pression bien que je n'aimais pas ces conditions de travail. En revanche, pour ce qui est de l'écriture, je n'y arrive pas. D'une part, je ne suis pas satisfaite de ce que j'écris, et d'autre part, ça peut créer un blocage chez moi.

Maintenant, j'ai décidé de me lâcher la bride. J'écris à mon rythme et c'est très bien comme ça. J'ai l'impression qu'en écrivant sous pression l'histoire est toute tracée, alors que quand ce n'est pas le cas, y'a un grain de folie qui vient perturber la machine. Par contre, je rejoins Plûme sur l'idée d'objectifs. Il est important de s'en fixer (mais je ne m'en fixe plus trop. Mon fonctionnement est assez anarchique). Les objectifs sont rassurants, grâce à eux on sait qu'on avance dans notre histoire, qu"on va aller du point A au point C. Avoir des objectifs oui, mais il faut qu'il soient réalisables. Se réserver des plages horaires pour écrire peut être efficace. Durant ces plages avoir un objectif précis: "finir telle scène" ou "conclure tel chapitre". Ce n'est pas la quantité qui compte, mais le regard que l'on porte sur ce qu'on a écrit après coup. Est on satisfait ou non?

_________________
"You cannot spell game without me" (Barney Stinson).
Mon blog séries.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deadlines

Message  Mister D le Ven 5 Sep - 23:24

Il est vrai que de plus en plus j'essaie de me libérer des contraintes de temps. Avant, il fallait que je publie un épisode par mois minimum et maintenant, c'est quand ça vient. Ça peut être à rythme intensif ou de temps en temps, ci et là. Je peux me fixer un objectif au début mais en cours de route, je vois si c'est réalisable ou pas. Si ça l'est, je continue. Si ça l'est pas, je continue aussi et je vois où ça me mène.

Au niveau de l'intrigue, c'est pareil. Je planifie de moins en moins. Il me faut un titre avant de commencer, même s'il change en cours de route ou à la fin mais c'est mon petit truc qui me permet de savoir où je vais. Et j'ai besoin de savoir à l'avance quels personnages "connus du lecteur ou importants" je vais faire intervenir ou pas. Pas de détails scène par scène, pas de dialogue pré-écrit. J'ai également les grandes lignes de la suite avec des titres provisoires qui m'aident à savoir où je veux aller sur le moment et les grandes idées/événements principaux mais rien de détaillé. Je tente de laisser place à l'improvisation, à la magie du moment.

Je dois avouer que j'aime ces moments où j'écris un chapitre en une soirée. Ça me donne une impression d'unité, de maîtrise du chapitre en tout temps, du début à la fin et avec un sentiment de satisfaction intense à la fin !

_________________
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deadlines

Message  Mr Ious le Sam 6 Sep - 14:55

Je suis assez d'accord avec vous dans l'ensemble.
Cela dit, les objectifs ne sont-ils pas en quelque sorte des échéances ? Je parle par exemple pour l'objectif de finir tel chapitre à tel moment.

Il m'est déjà arrivé de me fixer des objectifs d'écriture. J'avais prévu d'écrire un ou deux épisodes supplémentaires de Perks & Co cet été mais je ne l'ai pas fait. pale

Je viens à me poser la question car je dois jongler avec trois écrits et surtout parce que ça fait un an que je n'ai rien publié. Et ça ne me plait pas parce que j'ai l'impression de donner l'impression d'abandonner. De plus, je suis depuis un an sur le synopsis du dernier épisode de Curious Things et je n'en suis qu'à la moitié.

Je réfléchis à la possibilité de créer un planning d'écriture pour savoir quand me consacrer à tel écrit pour ne pas en laisser de côté et donc avoir par la même occasion un calendrier de publication. Je pense que ça pourrait me motiver.

Pour ce qui est de se donner des échéances, certes cela apporte de la pression, mais à chacun de la gérer comme il l'entend. Et puis ça reste de l'écriture, une passion. Alors peut-être que la pression n'a rien à faire dans une passion (quoique dans le sport...) mais à chacun de voir comment il envisage la chose.
Je pense qu'un petit coup de pied aux fesses ne fait pas mal de temps en temps.
Après si l'inspiration est là (et la motivation bien sûr, parce qu'il faut de la motivation), je ne vois pas pourquoi le résultat serait mauvais. C'est surtout l'état d'esprit pendant l'écriture et la pression qu'on peut se mettre qui pourraient amener à l'échec d'une deadline.
La deadline est là pour essayer de se dépasser, faire son possible pour boucler quelque chose dans les temps. C'est fournir un effort pour franchir la ligne d'arrivée. Quand je vois le PaNo qui a l'air de bien fonctionner pour certains et qui permet de bien avancer dans les écrits, je me dis pourquoi pas ne pas essayer de me fixer des objectifs à réaliser dans un certain laps de temps. Ça pourrait marcher après tout. Et si c'est un échec, tant pis. L'écriture est une passion après tout.


_________________
avatar
Mr Ious
Météore de la mort

Messages : 6939
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Localisation : Riverdale/Boston/Mill Creek

Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/curious-things/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deadlines

Message  Mister D le Sam 6 Sep - 15:47

Du moment qu'on voit les deadlines comme un moyen d'avancer et pas une contrainte, je suis d'accord ! Pour reprendre l'exemple du PaNo, je l'ai vécu (avec le temps) comme un moyen d'avancer dans mes écrits, selon l'envie du moment sur une période fixée d'un mois et non pas une pression écrasante et étouffante d'écrire 50 000 mots quoiqu'il arrive.

Comme tu dis, Mr Ious (Jean-Bernard, pardon...), l'écriture est une passion avant tout et de fait, c'est à chacun de gérer sa passion comme il l'entend. On fonctionne tous différemment et c'est ce qui fait que c'est génial de se retrouver !

_________________
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les deadlines

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum