Interview : Les limites d'une Websérie #

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Mer 21 Avr - 21:07

Les Webséries ont-elles une limite à ne pas dépasser ?

C'est une question qui me hante depuis quelques temps et je trouvais sympa d'en faire un dossier - le plus complet possible - et pour cela, j'aurais besoin de votre aide... En fait, je vais vous poser quelques questions, vous n'êtes pas obligés de répondre à tout, et bien sûr, ne soyez pas timides car chaque participation sera la bienvenue et sera hautement apprécié Wink

Voilà un questionnaire qui n'est pas exhaustif et qui pourra être complété au fil du temps :

I- Les limites, des sujets taboo

Question number one : La sexualité est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?
Question number two : La politique est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?
Question number three : La religion est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?
Question number four : Les histoires de drogues et d'alcools sont-elles, selon vous, considérées comme des sujets taboo ?
Question number five : Les sujets taboo sont-ils à éviter ou faudrait-il en parler davantage ?

II- Les limites et l'auteur :

Question number one : En tant qu'auteur, vous sentez-vous "limité" par des limites, des frontières que vous vous posez vous-mêmes ?
Question number two : En tant qu'auteur, ces limites sont-elles personnelles et propres à vous ?
Question number three : Est-ce un souhait de ne pas dépasser une certaine morale ?
Question number four : Y a-t-il un moyen de traiter ces sujets jugés taboo sans choquer le lecteur ?

III- Les limites et le lecteur :

Question number one : En tant que lecteur, y a-t-il des choses que vous ne voulez pas voir dans une Websérie ?
Question number two : Pensez-vous que franchir ces limites est-un problème majeur en tant que lecteur ?
Question number three : Pour vous, un auteur est-il vraiment libre d'écrire ce dont il a envie ?

Ce sera tout pour le moment, si je vois autre chose, je vous préviendrais Wink
Merci d'avance pour votre participation Wink
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Gaetan le Mer 21 Avr - 23:33

Je trouve ton sujet très intéressant, D ! Je vais cogiter et je répondrai dans les prochains jours. Smile
avatar
Gaetan
Écrivain intergalactique

Messages : 2165
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://suspected.voila.net/index2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Jeu 22 Avr - 0:23

L'été approche et j'ai une devise exprès qui est de "tenter de nouvelles choses"... j'ai encore tout plein de sujets comme ça dans ma tête Laughing Wink
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mr Ious le Jeu 22 Avr - 1:16

I- Les limites, des sujets taboo

Question number one : La sexualité est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?

Taboo, je ne sais pas mais disons que dans les webséries que j'ai eu l'occasion de lire, la sexualité n'est pas très développée. Il y a que dans Palune où je trouve que ça a été exploité à fond. Après, il faut avoir le courage d'écrire ce genre de scènes...et de savoir bien les écrire, c'est-à-dire en trouvant le juste milieu pour ne pas tomber dans quelque chose de vulgaire (sauf si à la limite c'est une websérie porno/trash...ça existe ? N'allez pas croire que je serai intéressé ! ^^
Moi je ne dirai pas que cet absence de sexualité dans les séries, c'est plutôt de la pudeur que du taboo.

Question number two : La politique est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?

C'est pas quelque chose qu'on ne voit pas beaucoup, je pense. Enfin, je dis ça mais je ne suis pas un grand connaisseur des webséries qui peuplent ce monde. En tout cas pour ma part, n'étant pas un grand fan de politique et n'étant pas un expert, c'est un sujet auxquels je n'irai pas me frotter.
En gros, je ne répond pas à la question. Lol. Je pense que ça soit taboo, juste peut-être pas encore développé (ou alors très peu) dans les webséries, à l'exception peut-être de celles de science-fiction.

Question number three : La religion est-elle, selon vous, considérée comme un sujet tabou ?

Raah, mais je sais paaas !!!! ^^
C'est pas quelque chose que l'on voit beaucoup ici non plus. J'ai pas le souvenir d'avoir vu des personnages de webséries aller à l'église le dimanche ! ^^
Je pense que ce n'est pas quelque chose qui passionnent. En tout cas, moi personnellement, ça ne me passionne pas.
Mon héroïne est athée mais j'ai des personnages qui sont croyants (c'est pas non plus du genre à aller à l'église le dimanche ou à faire une prière avant de manger).
Pour ma part, ce n'est pas quelque chose que je connais ou qui m'intéresse donc je ne développe pas ce sujet dans mes webséries.
Cela dit, j'ai écris une scène dans un monastère et peut-être qu'à la suite de petit questionnaire, j'envisagerai la possibilité de visiter l'église de Riverdale.

Question number four : Les histoires de drogues et d'alcools sont-elles, selon vous, considérées comme des sujets taboo ?

Je pense que c'est certainement un des sujets les moins taboo de ceux proposés.
C'est quelque chose dont j'ai vaguement parlé mais sur lequel je ne me suis pas étalé parce que mes personnages sont quand même assez propres sur eux mêmes.
J'ai le sentiment que c'est quand même le sujet le plus facilement abordable.

Question number five : Les sujets taboo sont-ils à éviter ou faudrait-il en parler davantage ?

Je pense qu'il faudrait en parler davantage tout en restant correct toutefois.
C'est pas pour rien qu'on appelle ça des sujet taboo, donc il faut quand même modérer un peu le truc pour non plus tomber dans l'exagération.

II- Les limites et l'auteur :

Question number one : En tant qu'auteur, vous sentez-vous "limité" par des limites, des frontières que vous vous posez vous-mêmes ?

Quand j'écris, je m'imagine le truc comme si je le regardais sur mon écran de télé et j'écris comme si c'était diffusé. Alors, j'essaie de ne pas faire des trucs trop sanglants (quoique, je me suis lâché par moments...oops), trop sexuels (j'ai pas le souvenir d'avoir écrit de scène de sexe...juste l'avant et l'après)...
J'ai prévu de faire un épisode un peu olé olé mais là je ne veux pas ça soit vulgaire mais d'un côté il faut quand même que les choses sortent pour faire parvenir vraiment l'ambiance du truc. Donc, il va falloir que je me pose des limites pour que ce soit quand même lisible pour les lecteurs (surtout pour les petits jeune que je ne veux pas transformer avec mes essais sadomasochistes et orgiaque ! lol). Hum...

Question number two : En tant qu'auteur, ces limites sont-elles personnelles et propres à vous ?

Non, je pense que chacun doit s'impsoer des limites pour pas faire quelque chose de trop vulgaire ou de trop...trop. Il faut se dire que derrière l'écran, il y a des gens qui lisent ce qu'on publie et il peut y avoir des gens d'une vingtaine d'années comme il peut y en avoir de 13-14 ans par exemple (bien que maintenant à leur âge, on n'est plus choqué par grand chose et on connaît déjà pas mal de trucs ! ^^).

Question number three : Est-ce un souhait de ne pas dépasser une certaine morale ?

Oui. Mais c'est également un souhait de ne pas rester dans une morale irréprochable.
J'ai le souvenir d'un épisode de 7 à la maison, où un gosse faisait un doigt, et c'était vraiment la fin du monde. Et puis, il y avait la morale qui allait avec et blah blah blah...

Question number four : Y a-t-il un moyen de traiter ces sujets jugés taboo sans choquer le lecteur ?

Oui. Modérer ses propos, donner une approche qui ne tendent pas à la provoc'.
J'ai l'impression de me répéter.

III- Les limites et le lecteur :

Question number one : En tant que lecteur, y a-t-il des choses que vous ne voulez pas voir dans une Websérie ?

Des propos racistes. Si ça passe par un personne présenté comme détestable, encore ça passe et encore...il faut faire gaffe quand on écris des trucs comme ça pour pas que ça se retourne contre soi.
Tant que c'est contrebalancé par quelque chose qui permet de modérer le truc et qui permettent de faire comprendre que ce n'est pas l'auteur qui parle mais seulement un personnage, alors je pense pas qu'il y a des choses qui me choquerait...bon du porno si parce que bon ça serait carrément dégoûtant à lire et vraiment pas intéressant.

Question number two : Pensez-vous que franchir ces limites est-un problème majeur en tant que lecteur ?

Je vais prendre le SWITCH. J'ai dû mal à bien comprendre la question.
Je pense que ça dépend de l'auteur et de son oeuvre.

Question number three : Pour vous, un auteur est-il vraiment libre d'écrire ce dont il a envie ? silent

Je pense mais comme je l'ai répété je ne sais combien de fois (et j'en suis désolé), il faut modérer le truc pour ne pas non plus heurter les sensibilités.

****

Je sais pas si j'ai répondu complètement à côté des questions ou pas.
Vous m'excuserez mais je ne me relirai vu l'heure et le temps que j'y ai passé dessus. Very Happy
En tout cas, excellente idée, Mister D. J'attends tes prochains petits questionnaires !
avatar
Mr Ious
Météore de la mort

Messages : 6939
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Localisation : Riverdale/Boston/Mill Creek

Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/curious-things/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Jeu 22 Avr - 11:16

Guigui, pas de problèmes, tu as assez bien répondu ! Tes réponses donnent matière à alimenter mes propres réflexions Wink Et si jamais je vois que tu te répètes, ne t'en fais pas, j'agirais en conséquence Cool
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Zacat le Ven 23 Avr - 15:25

Alors, je me lance pendant que j'ai un peu de temps.


I- Les limites, des sujets taboo

Question number one : La sexualité est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?

Non. mais comme Guigui je pense que c'est juste de la pudeur. Effectivement dans Palune, l'auteur n'a pas hésité à en parler de manière très simple et franche. Moi je dis "il faut le faire!" mais pourquoi pas? A partir du moment où ça ne devient pas vulgaire et salasse. Il y a une façon de dire les choses, encore faut-il savoir laquelle. Wink

Question number two : La politique est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?

Pour moi ça l'est. Je déteste en parler avec des amis ou des connaissances, ça fait parti des sujets qui fâche tout comme celui de ta question suivante. On peut en parler sans donner son avis personnel sur la question.

Question number three : La religion est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?

Cette question rejoint la précédente. Pour moi, la politique et la religion sont les deux sujets au monde qui provoque le plus de guerre. Et je n'aimerai pas lire une ws qui ne parle que de religion ou que de politique. D'un j'me ferai chier et de deux ça m'énerverai sûrement.
A moins que ce ne soit amener par des détails, et ça vaut pour les deux.
Maintenant je ne pense pas non plus qu'une ws pourrait tenir la route en ne parlant que de ça donc au final quand les auteurs en parlent ça reste discret et ça ne dérange personne.

Question number four : Les histoires de drogues et d'alcools sont-elles, selon vous, considérées comme des sujets taboo ?

Non, du tout. C'est plutôt considéré comme un phénomène de société alors je ne vois pas pourquoi ça serait taboo.

Question number five : Les sujets taboo sont-ils à éviter ou faudrait-il en parler davantage ?

Personnellement je pense qu'ils sont à éviter. Enfin je rejoint ce que j'ai noté dans la question number three. Je pense qu'en parler d'avantage ne servirait à rien. On nous saoule déjà assez comme ça avec la télé et les journaux.


II- Les limites et l'auteur :

Question number one : En tant qu'auteur, vous sentez-vous "limité" par des limites, des frontières que vous vous posez vous-mêmes ?

Oui. Quand j'écris de la fiction je m'impose toujours des objectifs et des limites à ne pas dépasser. J'ai récemment entamé l'écriture d'une nouvelle ws que je voulais un peu trash et où tout le monde bute tout le monde sans aucune question de moralité et finalement je suis revenue sur cette idée pour en faire quelque chose de plus profond et de plus posé. Et comme Guigui, la plupart du temps je vois ce que j'écris (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai toujours besoin des acteurs avant d'écrire sinon ça sort pas). Donc je fais en fonction de ce que je connais.

Question number two : En tant qu'auteur, ces limites sont-elles personnelles et propres à vous ?

Oui.

Question number three : Est-ce un souhait de ne pas dépasser une certaine morale ?

Oui aussi (cf number one).

Question number four : Y a-t-il un moyen de traiter ces sujets jugés taboo sans choquer le lecteur ?

Comme je l'ai dit plus haut il y a une manière d'amener les choses difficiles.


III- Les limites et le lecteur :

Question number one : En tant que lecteur, y a-t-il des choses que vous ne voulez pas voir dans une Websérie ?

De la violence gratuite et des choses en rapport avec ce que j'ai évoqué plus haut.

Question number two : Pensez-vous que franchir ces limites est-un problème majeur en tant que lecteur ?

Je comprend pas trop la question non plus mais si les limites sont franchis j'arrête de lire, point. Un problème majeur, je ne sais pas, ça dépend quoi.

Question number three : Pour vous, un auteur est-il vraiment libre d'écrire ce dont il a envie ?

Bonne question. Very Happy Mais je dirais que non sans vraiment pouvoir développer. Mais je pense que ça rejoindrai ce que j'ai déjà dit.


Voilà, j'espère que j'ai pu aider. Wink

_________________
"Good for you Sparky !!"
avatar
Zacat
Écrivain intergalactique

Messages : 1262
Date d'inscription : 08/11/2009
Age : 30
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Ven 23 Avr - 17:11

Merci Zacat ! En effet, ta participation m'aide Wink Merci beaucoup !
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Gaetan le Dim 25 Avr - 22:17

Alors je prends enfin le temps de répondre à tes questions. ^^

La sexualité est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?
Un petit peu. Il y a sans doute une certaine gêne à aborder le sujet en général et écrire des scènes de sexe dans une websérie demande du courage. On peut vite tomber dans le ridicule, c'est difficile de bien retranscrire le désir ou les sensations des personnages. Je crois que pour cette raison, beaucoup d'auteurs évitent d'écrire des scènes de sexe trop explicites et préfèrent rester dans la suggestion.

La politique est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?
Les webséries de science-fiction abordent souvent la politique mais c'est assez rare dans les drames. C'est sans doute plus difficile de parler du monde politique réel que d'en inventer un. Je pense que parler de politique réelle est donc un peu tabou mais au-delà de ça, je crois que c'est surtout un manque d'intérêt des auteurs de ws pour la politique en général. C'est pas forcément un sujet qui les inspire. Et puis je ne pense pas que les lecteurs de ws s'y intéressent beaucoup non plus.

La religion est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?
Je dirais que c'est un peu pareil que la politique. Les auteurs et les lecteurs de ws ne se passionnent pas trop pour la religion en général.

Les histoires de drogues et d'alcools sont-elles, selon vous, considérées comme des sujets taboo ?
Je ne pense pas, ce sont des sujets plutôt anodins dans les webséries.

Les sujets taboo sont-ils à éviter ou faudrait-il en parler davantage ?
Mes réponses ne sont pas très inspirées ce soir mais je dirais que ça dépend de l'auteur et de ses intentions. S'il aborde un sujet tabou parce que ça l'intéresse et qu'il a quelques connaissances, je dirais que c'est une bonne idée. S'il le fait juste pour choquer, je ne vois pas trop l'intérêt. Je pense qu'il y a des sujets plus tabous que ceux qui ont été cités plus haut : le racisme, le viol, l'inceste...


En tant qu'auteur, vous sentez-vous "limité" par des limites, des frontières que vous vous posez vous-mêmes ?
En tant qu'auteur, ces limites sont-elles personnelles et propres à vous ?
Est-ce un souhait de ne pas dépasser une certaine morale ?
Les 3 questions me semblent liées donc je vais répondre à toutes ensemble. Je pense que j'ai pas mal de limites au niveau du style, j'ai du mal parfois avec les descriptions mais je pense que ça vient plus d'un manque d'expérience en tant qu'auteur que de limites que je me fixe moi-même. Mes limites viendraient peut-être d'une certaine moralité que j'impose à mes personnages, j'ai besoin de sentir que même s'ils font des mauvaises choses, il y a quelque chose de bon au fond d'eux. J'aurais du mal à écrire des histoires sur des personnages dénués de la moindre humanité, qui tuent, torturent ou violent par plaisir. Je trouverais ça assez dérangeant dans me mettre dans la peau de ce type de personnages en écrivant.

Y a-t-il un moyen de traiter ces sujets jugés taboo sans choquer le lecteur ?
Le truc, c'est qu'on ne connaît pas forcément les gens qui vont nous lire donc on ne peut pas trop savoir s'ils seront choqués ou pas car c'est quelque chose de différent d'un individu à un autre. Je pense que, plutôt que de s'auto-censurer, le mieux pour un auteur est de signaler par un avertissement sur son site que ses textes peuvent choquer des âmes sensibles car ils contiennent, au choix, du langage vulgaire, de la violence, du sexe, etc.

En tant que lecteur, y a-t-il des choses que vous ne voulez pas voir dans une Websérie ?
Je dirais que c'est plus la manière de traiter certains sujets qui peut me déranger. Par exemple, pour l'inceste, si c'est raconté comme une histoire d'amour banale, ça me gêne un peu. Autrement, j'aurais peut-être un problème avec une websérie qui décrit explicitement le viol d'un enfant, je trouverais ça assez dérangeant.

Pensez-vous que franchir ces limites est-un problème majeur en tant que lecteur ?
Si je trouve qu'un texte va vraiment trop loin, j'arrête de lire. Je ne vois pas trop l'intérêt de me forcer à continuer.

Pour vous, un auteur est-il vraiment libre d'écrire ce dont il a envie ?
Oui mais il y a des trucs qu'on n'a pas le droit de publier comme des textes qui incitent à la violence ou à la haine raciale, ce genre de choses.
avatar
Gaetan
Écrivain intergalactique

Messages : 2165
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://suspected.voila.net/index2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Dim 25 Avr - 22:20

merci bien co-admin !!!! Wink
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  thandie le Sam 8 Mai - 17:48

La sexualité est-elle, selon vous, considérée comme un sujet tabou?

Évidemment il y a des barrières, des limites qui sont posées et que l’on ne veut pas toujours dépasser. La pudeur est présente. Certains en parlent mais ce n’est pas toujours développé. Pourtant, je ne pense pas que ce sujet soit nécessairement une question de tabou mais plutôt d’intérêt. Pourquoi aborder ce sujet? A t’il sa place dans cette intrigue ou pas? Va t’il desservir ou non l’intrigue, etc? Et puis est ce le propos de telle ou telle ws d’aborder ce sujet? Si c’est pour parler de sexe simplement pour parler de sexe, ça n’a aucun intérêt. Voilà le fond de la chose. Ce thème est abordé dans certaines webséries et n’est pas forcément développé pour reprendre ce que disait Guigui.

La politique est-elle, selon vous, considérée comme un sujet tabou ?

Là c’est une question d’intérêt. Est ce que ce sujet va apporter quelque chose à mon histoire? La
politique c’est plutôt ennuyeux pourtant, elle n’est pas négligée dans les ws. Regardez les space operas virtuels ou encore la ws de Nameless dont j’oublie le titre, etc… Pas mal d’auteurs se servent de la science fiction et autres pour parler de politique.

La religion est-elle, selon vous, considérée comme un sujet tabou ?

La religion n’est pas souvent abordée dans les ws. A part Ave Maria qui parlait de ce sujet aucun autre ws ne me vient à l’esprit. La religion est un sujet très délicat, sacré. Il touche à nos sensibilités (pour certain(e)s). Plus les choses sont proches de nous et plus on a du mal à les aborder. Ici, je ne parlerais pas de tabou, mais d’une forme de respect peut être.

Les histoires de drogues et d'alcools sont-elles, selon vous, considérées comme des sujets tabou?

Je ne pense pas que ces sujets soient tabous. Ils sont le fond de commerce de la CW…prenez Gossip Girl. Il y a presque une banalisation de la jeunesse (riche ou pas) et décadente, c’est devenu normal d’en parler comme le sexe dans les médias. A une époque il y avait Life Ain’t a Game qui abordait ces thèmes et aujourd’hui je vois pas mal de ws teen soaps apparaître mais ce sont les histoires d’amour qui dominent principalement les intrigues. Pourtant certaines ws en parlent, notamment PAR avec le personnage de Caren. Mais, oui en effet ces thèmes ne sont pas beaucoup abordés. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont tabous.

Les sujets tabou sont-ils à éviter ou faudrait-il en parler davantage ?

C’est la société qui créée les tabous et en même temps il y a des sensibilités personnelles. Ce qui sera tabou pour moi ne le sera pas forcément pour un autre. En écrivant, on se pose forcément des barrières qu’on ne veut pas dépasser par pudeur, par peur ou je ne sais quoi d’autre. Je pars du principe qu’il faut écrire comme on sent les choses, du moins essayer de briser ces barrières qui peuvent nous bloquer mais tout en restant correct. Ce n’est pas pour briser des sujets dits tabous qu’il faut écrire. Ce n’est pas parce qu’un sujet est dit tabou qu’il faut forcément en parler davantage. On écrit selon ses sensibilités. On emmène son histoire là où on veut l’emmener.

En tant qu'auteur, vous sentez-vous "limité" par des limites, des frontières que vous vous posez vous mêmes ?

Évidemment je me pose des frontières. Prenons l’exemple de la religion. Quand il s’agit du judaïsme ou de l’islam j’arrive à en parler. D’ailleurs, j’ai à un moment eu l’impression de dépasser une limite et, quand j’ai fait lire un texte à une amie musulmane, je me suis sentie vraiment mal à l’aise à cause d’un petit bout de phrase prononcé par un personnage. Lorsqu’il s’agit de parler de la religion dans la laquelle j’ai été élevée, c’est moins évident. J’en ai parlé dans un texte pour Based on Songs. C’était quelque chose proche de moi pourtant, j’en ai parlé. C’était un détail (important peut être) dans l’histoire. Quand j’ai écris ce texte, j’étais dans une sorte d’excitation. J’ai écris tout simplement, j’ai brisé ces barrières, je ne me suis pas écoutée. Mais, il y a encore d’autres barrières que j’érige.

En tant qu'auteur, ces limites sont-elles personnelles et propres à vous ?

Ce sont des limites personnelles, des sujets qui me touchent, que je ne veux/peux pas aborder parce qu’ils sont trop proches de moi. Parfois c’est une question de respect. Par exemple j’ai envie d’aborder la question du 11 septembre dans un texte et ça me gêne, comme si c’était irrespectueux de revenir là dessus. C’est presque stupide.


Est-ce un souhait de ne pas dépasser une certaine morale ?


Morale, c’est vague comme terme.

Y a-t-il un moyen de traiter ces sujets jugés tabou sans choquer le lecteur ?

Ne pas tomber dans le trash comme dans la saison cinq de Nip/Tuck. Ne pas faire de la surenchère. Ne pas donner dans la vulgarité (comme Californication et ses allusions sexuelles à chaque réplique qui commence à m'agacer). La brutalité peut être fine, élégante. Décrire les choses simplement, voilà ce qu’il faut.


En tant que lecteur, y a-t-il des choses que vous ne voulez pas voir dans une Websérie ?

Je suis prête à être secouée du moment que des sujets dits tabous ne sont pas abordés sans raison. Qu’il n’y a pas d’exploitation gratuite. Que l’on insulte pas gratuitement. Je suis prête à être secouée, si il y a une réflexion derrière et que ce n’est pas du « juste pour choquer ». Pour ce qui est de la religion, j’aurais plus de mal si une ws abordait le sujet de la phédophilie pour reprendre l’actualité.

Pensez-vous que franchir ces limites est-un problème majeur en tant que lecteur ?

Moi non plus je n’ai pas compris ta question.

Pour vous, un auteur est-il vraiment libre d'écrire ce dont il a envie ?

Un auteur n’est jamais libre, il érige toujours des barrières. Et si il brise certaines de ces barrières il n’est pas libre d’écrire ce qu’il veut, d’écrire des propos discriminatoires, haineux, de vanter tel ou tel comportement. Ca s’appelle le respect.
avatar
thandie
Inventeur allumé

Messages : 943
Date d'inscription : 14/08/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://thandiequoi.hautetfort.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Miggy R. le Ven 14 Mai - 18:25

le grain de sel de Mig...



La sexualité est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?


Oui et non... La sexualité pullule dans tous les médias. C'est presque devenue normal et banale de parler de sexe. Dans l'écriture, c'est un peu plus complexe. Il faut pouvoir être suffisamment à l'aise avec sa propre sexualité pour pouvoir en parler, je pense. Et encore... Il faut trouver les mots qui ne font pas trash ou au contraire cheesy. Je pense que c'est davantage ces difficultés qui repousse les auteurs à priori. Bien sûr, je suis d'accord avec Gaetan, la pudeur joue un rôle. C'est une mise en danger. Cela dévoile un peu beaucoup de l'auteur. En cela, c'est un sujet tabou.


La politique est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?La religion est-elle, selon vous, considérée comme un sujet taboo ?


Non. Pas du tout. Je ne considère pas du tout la politique comme un sujet tabou. La politique et la religion font partie de la vie. C'est des fondements de la société. Même quand on s'y connait peu, on a au moins une opinion. C'est important. Simplement, dans l'histoire, l'intrigue, le thème peut avoir plus ou moins de place. Je veux dire dans une série d'action, il ne sert pas à grand choses de critiquer la droite ou la gauche, ou de montrer une scène de Serena Van der Catin à prendre l'eucharistie. Il y a des genres qui accueille plus ou moins facilement ces thèmes. Je pense à Sverka de Popo, je pense à Martyr! de Lojie et oui Ave Maria, je m'en souviens aussi. Je pense que si elle est peu présente, c'est qu'elle ont très peu de place dans les histoires. Je rejoins aussi certains commentaires plus haut. L'absence en websérie, c'est peut-être que cela marque le désintérêt des auteurs pour le sujet. En même temps, est-ce vraiment nécessaire de devoir en faire un thème central pour pouvoir parler un peu de politique et religion? Non pas forcément...

Les histoires de drogues et d'alcools sont-elles, selon vous, considérées comme des sujets taboo ?



Non. Pour moi, c'est un fait de société. Si on choisit de l'insérer, c'est pour raconter une histoire, c'est pour lancer un message. Donc c'est une décision engagé. Donc en théorie, ce n'est pas vraiment un tabou. A quoi bon parler de drogues, si l'histoire ne s'y prête pas, ou si cela ne touche pas l'auteur.

Les sujets taboo sont-ils à éviter ou faudrait-il en parler davantage ?



Je pense pas qu'on a tous la même opinion sur ce qui est tabou ou pas. Parler de Pédophilie, d'inceste, d'homosexualité, de racisme, etc, sont des plus gros tabou pour moi par exemple. Ne pas aborder ces sujets, ou plutot se détacher de ses sujets à tout prix, leur mettre une étiquette à éviter, je trouve que c'est criminel. Stériliser ses écrits, c'est lâche pour moi. Qu'est-ce que l'on peut transmettre dans ses écrits si l'on parle que de ce qui est "normal" et sain. Quand on écrit une histoire, je pense qu'on doit quand même apporter quelques choses au lecteur après sa lecture. S'il faut éviter tout les sujets qui fâche parce qu'on en parle trop à la télé, je trouve cela limite. Il n'est pas question d'en parler pour choquer ou pour se donner l'air d'éduquer. Mais si cela s'insère dans l'histoire et qu'on a le recul nécessaire pour en parler... Pourquoi pas? Exemple : La peau Sale de Toci ou Septième ciel d' Anna L.
Je viens de croiser ce synopsis de ws où apparemment cela parle d'éco-lobbyisme et traffic, cela m'intrigue. Irhamba? Pourquoi pas?

Parler d'un sujet sérieux ne veux pas dire récit chiant.



En tant qu'auteur, vous sentez-vous "limité" par des limites, des frontières que vous vous posez vous-mêmes ?En tant qu'auteur, ces limites sont-elles personnelles et propres à vous ?
Est-ce un souhait de ne pas dépasser une certaine morale ?


Oui. Je pense que c'est inhérent qu'on écrit. On ne peut pas l'éviter. On peut pas tout écrire. Après ses limites, cela peut être tout et rien pour moi. Je suis incapable d'écrire sur le quotidien, sur les Antilles françaises, sur... la pauvreté... la vrai... celle où on a rien mangé depuis 3 jours... Il y a des tas de sujets que je suis incapable d'aborder. Et il y en d'autre que je ne me prive pas d'aborder alors que je devrais peut-être après relecture. Je ne sais pas, je me relis et je trouve que je frôle le politiquement correct souvent ou parfois je me dis que je vais carrément trop loin. Par exemple, je sais par rapport à PAR, un des sujets qui me trouble souvent est la relation Cam-Athina. Je les aime ces deux-là. Pour moi, ce qu'ils ont est rare. C'est une relation plébiscité par mes lecteurs mais qui parfois me gêne. Cam l'a connu quand elle l'avait 14. Statutory Rape, détournement de mineur, dans plus de 110 pays. Je suis foncièrement contre les abus sur mineurs. Mais j'ai aussi eu 14 ans. J'ai aussi été séduite par le danger, le côté hype des mecs trop vieux, trop cool, trop mature... Je pose les guillemets. Je pense que c'était important pour moi d'en parler. Sans compter que ca fait partie de l'histoire d'Athina. La précocité de la sexualité de la plupart des persos de PAR est quelques choses dont j'ai parfois honte. Ces marie-couche-toi croisé lolita de Nabokov ne sont pas des exemples de vertus. Laughing Mais c'est parfois difficile à assumer. Alors je pose des limites quand j'écris des flashbacks. Je ne veux pas faire trash. Je veux pas choquer. Je veux raconter une histoire. Je pense vraiment que dans leur milieu, grandir vite et mal, c'est assez inévitable. Je ne pourrais pas faire lire PAR ou même la plupart de mes écrits à ma mère. Je pense que ma mère est ma ceinture de chasteté d'auteur.
Laughing Elle me bloque. C'est freudien!

Imaginons que j'ai envie de sortir ma sextape, je pense à ma mère et ça me calme. Pareil, quand les mots s'emballent, qu'il y a trop d'alchimie entre les persos, qu'ils sortent trop de conneries plus grosse qu'eux, je pense à ma mère.

Je sais qu'elle a lu une de mes histoires Black flags ou le personnage principal se laisse aller a une belle partie de jambes en l'air. J'en menais pas large. Mais elle a simplement dit. Ah c'est bien et tu vas écrire un roman.

De même c'est pas évident d'écrire Cashmere Mafia. Je suis fasciné par les personnages vraiment pas net à l'intérieur. Et parfois j'ai du mal ... Je me dit, ils sont horrible.
Je sais pas si vous comprenez mon monologue. Je ne sais pas si je respecte mes limites, si j'y arrive ou pas. quand j'écris j'ai parfois la trouille. Je sais que des limites j'en ai, je sais que je les respecte, je sais aussi que je les transgresse... Mais j'écris encore au feeling et à l'instinct.

Une chose est sure les grands auteurs pour moi n'ont pas peur. Ils foncent et deviennent des légendes.



Y a-t-il un moyen de traiter ces sujets jugés taboo sans choquer le lecteur ?


Je l'espère bien.

En tant que lecteur, y a-t-il des choses que vous ne voulez pas voir dans une Websérie ?

De la violence gratuite aussi et des tabous mal traités. Du trash pour faire du trash... J'ai horreur de ça.
Pensez-vous que franchir ces limites est-un problème majeur en tant que lecteur ?

Je vais pas jeter la pierre mais le texte ne va pas me plaire. Je pense à une ws dont le premier épisode m'avait choqué par sa violence. Mais si on n'aime pas on lit pas.

Pour vous, un auteur est-il vraiment libre d'écrire ce dont il a envie ?


J'ai envie de dire oui même si c'est utopiste. La liberté d'expression, il faut bien qu'elle s'arrête quelques part. Dans le meilleur des cas, Les appels au terrorisme ou à la violence devrait être interdit. Mais je ne suis pas prompt à la censure. Parce que les plus belles œuvres artistiques sont né de transgression. Pour raconter une histoire, il faut se salir parfois. Alors dire on doit pas écrire ça ou ça. Je trouve ça nulle. Le lecteur est libre de ne pas lire. Alors oui, chacun écrit ce qu'il veut, après chacun lit ce qu'il veut.
avatar
Miggy R.
Écrivain intergalactique

Messages : 1030
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://miggyrow.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Ven 14 Mai - 19:57

Merci à tous pour votre participation !!
Je laisse encore le débat ouvert mais j'ai commencé à rassembler les réponses et j'ai déjà 8 pages de dossier ! J'ai de quoi faire Wink

Merci infiniment, vous avez tous apporté votre pierre à l'édifice et tous les témoignages auront été précieux Cool
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Charlotte le Ven 14 Mai - 21:23

Je ne vais pas répondre en détail à tes questions puisque tu as déjà constitué un dossier assez conséquent, apparemment, mais je vais juste citer quelques contre-exemples (la liste ne sera pas exhaustive ^^ ) qui montrent que ces sujets sont tabous ou non en fonction de leurs auteurs, de l'époque à laquelle la ws a été écrite, de la constitution de la communauté à un instant t. Je n'ai pas souvenir qu'un scandale ait été déclenché pour aucune de ces ws. Les lecteurs sont en général curieux, et tolérants envers les sujets abordés dans les ws (en tous cas c'était le cas il y a quelques années, j'imagine que ça l'est toujours aujourd'hui !). S'ils aiment, ils lisent et ils le disent, s'ils n'aiment pas ils ne lisent pas !

Un exemple de websérie qui ne considérait pas le sexe comme tabou était "Corps à corps", écrit par yerno (et jamais finie) : http://www.milky-pancake.net/corpsacorps/
Je me souviens d'une websérie qui était engagée politiquement, celle que tu as citée Miggy, "Les incendiaires de l'imaginaire" écrite par Nameless. Celle ci, pour le coup, avait pour sujet principal la politique. Et puis, comme beaucoup l'ont dit, les ws de sf et fantastique abordent souvent ces sujets là aussi (What If, Martyr!, ...)
Et pour la religion, il y a effectivement Ave Maria pour qui la religion était l'un des sujets priincipaux. (je crois que c'était Ave Maria, je ne trouve plus ça nulle part, donc je ne suis pas sûre à 100% ^^ ) et d'autres incluent ce thème parmi les axes de réflexion, comme la ws très atypique Untitled, par Yerno encore, ou même, il me semble, Earth Redemption (mais ça fait longtemps que je l'ai lu, je ne me rappelle plus vraiment).

En bref, pour moi il n'y a pas vraiment de tabous, toutes sortes de sujets ont été abordés plus ou moins en profondeur dans au moins une ws (il y en a plus de 600, donc ya de la marge ^^ ). Il me semble même qu'une ws (qui pour le coup avait un peu fait polémique à l'époque) avait abordé le thème de l'inceste, mais je ne saurais plus dire laquelle (donc ma remarque ne sert à rien, désolée ^^")
Les limites sont posées par chacun en tant que lecteurs ou auteurs, mais les tabous sont très différents suivant les individus !
avatar
Charlotte
Scribouillard au ras des pâquerettes

Messages : 14
Date d'inscription : 15/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://www.96pages.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mister D le Ven 14 Mai - 21:34

Charlotte a écrit:Je ne vais pas répondre en détail à tes questions puisque tu as déjà constitué un dossier assez conséquent, apparemment, mais je vais juste citer quelques contre-exemples (la liste ne sera pas exhaustive ^^ ) qui montrent que ces sujets sont tabous ou non en fonction de leurs auteurs, de l'époque à laquelle la ws a été écrite, de la constitution de la communauté à un instant t. Je n'ai pas souvenir qu'un scandale ait été déclenché pour aucune de ces ws. Les lecteurs sont en général curieux, et tolérants envers les sujets abordés dans les ws (en tous cas c'était le cas il y a quelques années, j'imagine que ça l'est toujours aujourd'hui !). S'ils aiment, ils lisent et ils le disent, s'ils n'aiment pas ils ne lisent pas !

Un exemple de websérie qui ne considérait pas le sexe comme tabou était "Corps à corps", écrit par yerno (et jamais finie) : http://www.milky-pancake.net/corpsacorps/
Je me souviens d'une websérie qui était engagée politiquement, celle que tu as citée Miggy, "Les incendiaires de l'imaginaire" écrite par Nameless. Celle ci, pour le coup, avait pour sujet principal la politique. Et puis, comme beaucoup l'ont dit, les ws de sf et fantastique abordent souvent ces sujets là aussi (What If, Martyr!, ...)
Et pour la religion, il y a effectivement Ave Maria pour qui la religion était l'un des sujets priincipaux. (je crois que c'était Ave Maria, je ne trouve plus ça nulle part, donc je ne suis pas sûre à 100% ^^ ) et d'autres incluent ce thème parmi les axes de réflexion, comme la ws très atypique Untitled, par Yerno encore, ou même, il me semble, Earth Redemption (mais ça fait longtemps que je l'ai lu, je ne me rappelle plus vraiment).

En bref, pour moi il n'y a pas vraiment de tabous, toutes sortes de sujets ont été abordés plus ou moins en profondeur dans au moins une ws (il y en a plus de 600, donc ya de la marge ^^ ). Il me semble même qu'une ws (qui pour le coup avait un peu fait polémique à l'époque) avait abordé le thème de l'inceste, mais je ne saurais plus dire laquelle (donc ma remarque ne sert à rien, désolée ^^")
Les limites sont posées par chacun en tant que lecteurs ou auteurs, mais les tabous sont très différents suivant les individus !

Merci Charlotte (j'allais t'appeler Chacha... réflexe parce que je connais une Charlotte xD)
ne t'en fais pas pour le dossier ça empêche pas de répondre, mais tes éléments aident bien je dois l'admettre Wink
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Interview : "Les limites d'une Websérie"

Message  Mister D le Sam 22 Mai - 15:49

Il y a plusieurs semaines maintenant, je vous ai posés une série de questions sur le thème suivant : "Les limites d'une Websérie"... Sujet assez vaste mine de rien que j'ai essayé de représenter à travers ces questions ! Et vous, chers participants, qui avez pris le temps de répondre, vous avez fat un excellent travail : en vous exprimant, vous avez donné une palette d'avis sur le sujet qui répond parfaitement à cette problématique...
Mon travail à moi a été, en plus de trouver les questions, d'organiser toutes vos réponses, et de faire un produit final tout beau (dans mes moyens ^^)

Il est grand temps que je vous montre ce projet abouti, un projet qui, sans vous, n'aurait pas pu voir la lumière du jour ! Je vous en remercie encore, tous et toutes Wink... L'interview est en format PDF et le voici :

http://gaetanfisher.voila.net/limites.des.ws.pdf

PS : D'autres interviews pourraient venir prochainement... lol!
avatar
Mister D
Météore de la mort

Messages : 5092
Date d'inscription : 19/07/2009
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mr Ious le Sam 22 Mai - 17:10

Bon boulot !

J'attends les prochaines interviews.
avatar
Mr Ious
Météore de la mort

Messages : 6939
Date d'inscription : 15/03/2010
Age : 30
Localisation : Riverdale/Boston/Mill Creek

Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/curious-things/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Miggy R. le Sam 22 Mai - 17:19

Beau boulot ! Very Happy
avatar
Miggy R.
Écrivain intergalactique

Messages : 1030
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://miggyrow.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Gaetan le Sam 22 Mai - 18:35

Bravo D ! Déjà le sujet était très intéressant et c'était très plaisant de relire les avis de chacun regroupés par question. Enfin, le PDF est très chouette, j'aime beaucoup ce format !
avatar
Gaetan
Écrivain intergalactique

Messages : 2165
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://suspected.voila.net/index2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Mérysis le Mar 28 Déc - 15:21

Mince, je voulais consulter le dossier car je trouvais le sujet intéressant mais le PDF n'est plus dispo... Sad

_________________
I am the night.
avatar
Mérysis
Machine à écrire supersonique

Messages : 657
Date d'inscription : 13/03/2010
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Gaetan le Mer 29 Déc - 0:05

Oui c'est à cause du site suspendu de voila !
J'ai changé le lien, ça devrait marcher maintenant. Smile
avatar
Gaetan
Écrivain intergalactique

Messages : 2165
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://suspected.voila.net/index2.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interview : Les limites d'une Websérie #

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum