Naissance d'une Légende

Aller en bas

Naissance d'une Légende

Message  Plûme à la Pistache le Jeu 8 Aoû - 10:58

Hum. Je sais que c'est ridicule de créer un sujet qui a pour titre la même chose que la section dans lequel il est créé, mais j'étais un peu perdue dans l'ordre établi. Je m'excuse d'avance du désordre occasionné.
Il y aussi un peu du fait que je n'aurais certainement pas réussi à faire quelque chose de consistant si j'avais reviewé chaque chapitre séparément.

Bref.

Ça fait très longtemps que je surveille l'héritage de Yanael du coin de l'œil. On m'en a toujours dit que du bien, et j'avoue que ça m'a toujours beaucoup impressionnée. 'BR c'est la reine de la SF, BR elle rafle tous les prix au WSAwards, BR elle a mille projets trop cool'. Enfin voilà, je suppose qu'on a tous entendu les mêmes choses.
Mais aujourd'hui, je suis en vacances, et je viens de finir un très bon livre, et je me sens courageuse, alors je me dis qu'il est temps de me lancer.
Autant dire tout de suite que je ne suis pas déçue. Loin s'en faut. En fait, BR mérite tous les compliments qu'on lui fait. Largement.

Je n'ai lu que cette première partie de l'ouvrage, donc je ne peux pas présumer de la suite, mais je dois dire que je ne m'attendais pas à ça. Je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus.... (là je cherche un mot qui ne va pas paraître insultant) ...long. Je ne sais pas comment expliqué sans me prendre les pieds dans le tapis, mais je m'attendais vraiment à quelque chose de très...complexe. Et je vais arrêter là mes vaines tentatives d'explication, parce que sinon je vais finir par être vexante sans le vouloir, mais disons que, bien que je m'attendais à être totalement emballée par cette histoire comme je le suis actuellement, j'ai quand même été agréablement surprise. J'espère que ça fait sens...

Encore une fois, je ne sais pas si c'est quelque chose d'habituel, mais jusqu'ici les chapitres sont assez courts, sans pour autant l'être trop, et c'est très agréable. Le rythme est rapide sans être précipité, c'est dynamique et entraînant, il y a des détails sans que ce soit écrasant, les actions se déroulent à la bonne vitesse, c'est vraiment très fluide. Que de bons côtés, donc. Les évènements en eux-mêmes sont assez diversifiés, ce qui pourrait paraître forcé, mais non, curieusement. Chapeau bas de ma part.

Je trouve le principe d'utiliser la narration interne tout en changeant de personnage régulièrement fascinant. L'immersion permise est très intéressante. Ça m'a un tout petit peu perturbée de temps en temps, quand on passe d'un personnage à l'autre sans vraiment changer de scène, parce que je finissais par oublier qui était en train de raconter au beau milieu d'un dialogue, et je n'arrivais plus à retrouver à qui correspondait la première ou la troisième personne. Mais bon, ça ne durait jamais longtemps.
J'ai presque eu l'impression que c'était un exercice, après avoir lu le prologue en omniscient, qui m'a carrément filé des frissons tellement j'ai eu peur avec les personnages. C'est comme si, une fois l'omniscient maîtrisé, il fallait se donner un petit défi en interne. xD

Au niveau des quelques explications disséminées ici et là, j'ai toujours tout trouvé très clair, c'est nonchalamment glissé dans la conversation, sans être forcé, c'est assez épatant. Il y a juste les acronymes dont je n'arrive pas toujours à retrouver la signification, et perfectionniste comme je suis ça m'a légèrement torturée pour rien (puisque je me suis rendue compte après qu'il y avait un lexique sur le site -_-).
Détail inutile: j'ai trouvé particulièrement bien mené la mention de l'appartenance de Saint-Pétersbourg au gouvernement Asiatique, expliquée après par le cours d'Histoire de Devon sur la Troisième Guerre mondiale. J'ai trouvé ça juste parfaitement mené.

Niveau mythologie, à part la partie du prologue consacrée à Yanael, et le fameux don d'anonymat, on n'est pas très avancé. On a quelques détails futuristes par-ci par-là, les voitures, la radio, les robots ménagers. C'est bienvenu, c'est sympa et pas du tout étouffant. Je suis curieuse d'en découvrir plus sur les Lasmoniens (quand même, en plus maintenant le CEBY a le disque dur, donc ça devrait bouger sur ce front), mais je ne pense pas que les extraterrestres aient manqués jusqu'ici. Je suis convaincue qu'ils arriveront à point nommé, et si j'ai hâte, je ne suis pas spécifiquement impatiente, j'ai confiance. =)
Je suis curieuse d'en apprendre plus sur le bureau secret d'Elisa, aussi, quoi que ça me paraisse dramatiquement compromis avec Océane hors de la maison. Elle n'aurait pas pu laisser une lettre un peu plus claire, non ?

Côté personnages, je suis envoûtée. Par tous. Absolument tous ! C'en serait presque absurde. ^^
- Je connaissais Océane et Devon de nom, et j'ai été plus que surprise quand je me suis rendue compte qu'ils étaient frère et sœur. Au tout début, je me suis dit que leur couple n'en était finalement peut-être pas un au sens romantique du terme, mais très vite il n'y a plus eu de doute, et j'ai failli être choquée. Je l'étais même carrément, il faut bien le dire. Mais j'ai quand même trouvé leur histoire trop belle en même temps. C'était assez dérangeant d'ailleurs. Je priais intérieurement pour qu'il y ait un retournement de situation et qu'ils ne soient pas vraiment reliés génétiquement, parce que c'est quand même assez glauque, dans le fond. Et puis ça vient, relâchant un peu la pression sur le couple (pour le lecteur du moins, puisqu'au final aucun des deux n'est vraiment au courant de quoi que ce soit, c'est qui est un peu cruel, mais bon). D'abord on apprend que le père n'est pas le père d'Océane. Mais ce n'est pas suffisant, parce que même demi-frère et demi-sœur, c'est un peu dérangé. Et ensuite c'est la mère qui, dans une lettre posthume, avoue qu'elle n'est peut-être pas non plus la mère d'Océane. Affaire à suivre sur ce coup, mais j'ai bon espoir. Bon, en un sens, c'est un peu triste pour Océane, parce que du coup on ne connaît aucun de ses parents, mais de l'autre, c'est mieux pour son couple. J'ai d'ailleurs été traumatisé par cette fin atroce, où david la met dehors et Devon n'ose pas la rattraper. Ça va s'arranger, hein, dis, dis ? Sad
- William est génial. On ne le voit pas tant que ça, puisqu'au final c'est surtout Océane et Devon qui prennent beaucoup le devant de la scène, mais je l'ai trouvé parfait dans le rôle du grand frère. Même petit il est investi de sa mission de protecteur fraternel, et ça c'est beau. Je pense qu'il ira loin, s'il continue à suivre les conseille de la jolie Sarah.
- Sarah, elle, je me suis un peu spoilée toute seule en regardant les personnages et en me rendant compte qu'elle avait le même nom que la famille Lippman. Mais bon, ça n'empêche que le couple qu'elle forme avec Will est amené de façon adorable. Certains diront que c'est cliché, mais j'ai trouvé que c'était traité avec un certain détachement, sans qu'on s'embarrasse de chichis abrutis du genre on tombe l'un sur l'autre en mission, on se sauve mutuellement la vie, etc. Non, ce n'est pas niais comme une relation entre collègues, mais c'est également moins nul qu'un couple de militaires. Vraiment équilibrée, leur histoire, je suis contente de savoir que ça va durer. (Et pourtant j'en veux un peu à Maggie Gyllenhaal depuis Batman, mais là elle est juste bien dans le rôle.)
- David. J'aime Hugh Laurie, et le trouve bien choisi, mais David m'agace. Autant je le trouve bien construit, autant je l'ai trouvé un peu bête, jusqu'à un peu avant la fin, où il considère (ENFIN, disons-le) de parler du CEBY à Océane. Et après il redevient stupide et la jette dehors. Sa colère est compréhensible, mais il aurait tout de même pu se fendre d'une meilleure explication que 'je ne suis pas ton père' à Océane, et rien du tout à son fils.


Enfin voilà. J'espère que je n'ai rien oublié (ce qui est probablement hélas le cas), mais l'essentiel c'est que j'ai vraiment englouti tout ça d'une traite tellement j'ai été aspirée. Je ne sais pas si ça fais vraiment plaisir d'entendre ça, mais en tous cas c'est dit dans cette optique. Je m'en vais de ce pas lire la suite, et il y aura également une review à la clé (sauf si tu déteste mon avis, auquel cas je le garderait pour moi, faut pas hésiter. ^^)
avatar
Plûme à la Pistache
Plume de l'espace

Messages : 253
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 26
Localisation : lost in translation

Voir le profil de l'utilisateur http://dropitlikeitscold.voila.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naissance d'une Légende

Message  Edorra le Jeu 8 Aoû - 12:12

oh la la, une nouvelle review sur Naissance d'une légende. Et quelle review ! Je ne sais plus ou me mettre après tant de compliments. Je suis devenue toute rouge Very Happy  Embarassed 
Merci Plûme (et je me rends compte que je ne t'ai pas souhaité la bienvenue. Honte à moi, donc, et bienvenue sur le forum. Tu rapportes de l'animation, c'est cool !)

Et pour la nouvelle division par chapitres, c'est vrai que c'est un peu déroutant, par rapport à ce qui a été fait précédemment.

'BR c'est la reine de la SF, BR elle rafle tous les prix au WSAwards, BR elle a mille projets trop cool'. Enfin voilà, je suppose qu'on a tous entendu les mêmes choses.

Oh, je savais pas que j'avais cette réputation. Je suis flattée, mais gênée aussi (oui, c'est tout moi, ça, les compliments me font plaisir mais me rendent toute chose)

C'est vrai qu'en lisant mes résumés, on pourrait penser que mes univers sont complexes. J'essaie toujours de les simplifier au maximum pour qu'ils soient compréhensibles par tout le monde. Je déteste les écrits de SF qui sont tellement compliquées que t'es obligée de relire plusieurs fois la même page avant de comprendre.
Je suis soulagée de voir que c'est réussi Smile 

La narration interne m'est venue naturellement pour cette histoire. Je trouve ça intéressant pour coller au mieux aux émotions des personnages. Mais je ne voulais pas m'enfermer dans un seul esprit, ce qui a donné l'alternance des points de vue. En ce qui concerne la scène du prologue au Panama, j'avais au début pensé la faire également au point de vue interne, mais je n'ai pas pu. Ca lui donnait une dimension encore plus terrible que je n'ai pas supporté.

La mythologie se met doucement en place, car je privilégie avant tout les personnages. Le but du cette première partie est de les rendre attachants, pour que la suite soit encore plus percutante. Tu verras ça Wink 

Devon et Océane. C'est certain que l'approche de leur histoire est compliquée. Je suis toujours satisfaite de lire qu'on s'attache à eux malgré tout. Pari gagné ! Quant à savoir si ça va s'arranger entre eux, rien n'est jamais sûr avec moi, gniark ! Twisted Evil 

Une autre fan de William ! Tu verras que le personnage va énormément évoluer par la suite.

David est assez compliqué à apprécier, surtout dans cette partie. La façon dont il rejette sa fille est méprisable, mais il y a toujours plusieurs couches dans mes personnages. Je pense qu'il pourra te surprendre par la suite.

Voilà, je ne sais pas quoi rajouter de plus si ce n'est un énorme merci ! Ta review m'a fait un énorme plaisir et me conforte dans mon choix d'essayer l'édition.
Bon, avec tous ces compliments, je vais avoir du mal à passer les portes, mais ça fait rudement du bien !

Et pour la suite, n'hésite pas à donner ton avis, bon ou mauvais, car c'est ça qui me fait progresser Wink 

Sur ce, je m'en vais retourner à mon écriture de la saison 3.

A bientôt !

_________________
avatar
Edorra
Inventeur allumé

Messages : 924
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 33
Localisation : Devant un ordinateur

Voir le profil de l'utilisateur http://www.veroniquedorra.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum